Villes

Les villes africaines, relais de la mondialisation, subissent une très forte croissance. Selon les Nations Unies, l’Afrique comptera en 2050, 1,2 milliard d’urbains, contre 450 millions aujourd’hui, soit environ 56 % de la population africaine contre 40 % aujourd’hui.

Cette pression démographique auxquelles doivent répondre ces villes, constitue à la fois un levier de croissance économique avec une population jeune, dynamique, mais vient également accroitre la pression sur des réseaux (eau, assainissement, transport…) déjà congestionnés, un habitat précaire et un accès aux services essentiels souvent difficile.

En effet, l’amélioration de la connectivité de même que l’accès à l’énergie, l’eau et les installations sanitaires sont essentiels pour la croissance africaine, mais doivent être gérés durablement. Les villes sont ainsi confrontées à un double défi : répondre à des besoins multiples (accès à l’eau et à l’énergie, transport), tout en étant plus respectueuses de l’environnement et moins consommatrices de ressources que par le passé.

Répondre à ce défi, permettra par ailleurs aux villes de jouer un rôle déterminant dans la lutte globale contre les changements climatiques. Effectivement, les villes représentent 80% des émissions mondiales de CO2 et 75% de la consommation mondiale d’énergie, en faisant ainsi des acteurs incontournables de la lutte contre les changements climatiques.

Par ailleurs, les villes apparaissent également comme un échelon incontournable à travers leur proximité à la  population : elles sont plus proches des besoins, plus sensibles à la satisfaction des citoyens, plus réactives dans la mise en œuvre d’actions concrètes. A ce titre, elles sont des acteurs essentiels de la mise en réseaux des acteurs du territoire, des initiatives, et sont ainsi des catalyseurs importants dans l’échange de bonnes pratiques et dans le changement d’échelle. Les villes apparaissent ainsi comme l’échelon privilégié de la participation dans la construction des politiques publiques, qu’elle soit citoyenne, de la société civile, du secteur privé ou institutionnel, et peut mettre en œuvre des stratégies d’inclusion efficaces et différenciées en fonction des différents groupes bénéficiaires ou d’acteurs, notamment à destination des plus vulnérables.

Africa4Climate

La ville de Kampala est une ville en pleine expansion et croissance démographique qui doit faire face à de nombreux défis pour soutenir son développement. La population de l’aire métropolitaine passera de 3,5 millions en 2015 à 10 millions en 2030. Africa4Climate fournit à la mairie de Kampala (KCCA) une assistance technique afin d’intégrer en amont les enjeux liés aux changements climatiques dans la définition de sa politique de développement urbain à long-terme afin de faire de Kampala une capitale leader du développement durable, plus verte et plus inclusive.